Moissonneuse sur la route : deux régimes de circulation

La largeur du gabarit des moissonneuses batteuses définit leur catégorie ou leur classification. Elle détermine également leurs réglementations en ce qui concerne la circulation. En effet, le déplacement sur la route des engins ou matériels agricoles obéit à deux degrés de réglementations lesquelles se juxtaposent et s’additionnent.

Classe A

Les moissonneuses batteuses classifiées en A sont celles dont la largeur n’excède pas 3,50 m. Pour qu’elles puissent circuler, elles doivent être munies d’un ou de deux gyrophares et leurs feux de croisement doivent bien allumés. Leur vitesse maximale est paramétrée à la réception des véhicules soit 25 ou 40 km/h. Toutefois, la vitesse de 40 km/h paraît utopique pour les machines dont la largeur est plus de 2,55 m. Il y a ainsi peu de probabilités de rencontrer de tels cas. Quant aux moissonneuses avec un gabarit entre le groupe A et le groupe B,  un choix éclairé sur les pneus ou le port de chenilles leur permettrait sûrement de demeurer sur les bornes des 3,50 m.

Classe B

Les moissonneuses classifiées dans le groupe B sont celles dont la mesure peut être de plus de 3,50 m de large. Néanmoins, elle ne doit pas dépasser les 4,50 m. On parle toujours de la largeur de gabarit ici. En outre, des obligations complémentaires sont exigées. Car, en sus des gyrophares et des feux de croisement, la machine doit être nantie de deux panneaux portant l’inscription « Convoi agricole » tant à l’arrière qu’à l’avant de la machine. Un véhicule pilote, nanti d’un ou de deux gyrophares avec deux  panneaux portant l’inscription « convoi agricole », doit la devancer. Tout cela avec les feux de croisement allumés. La vitesse de la machine agricole sera limitée à 25km/h sur route. Un responsable est désigné pour ce convoi. Il s’occupe de la sécurité des usagers routiers et du convoi et veille au respect du code de la route et des réglementations sociales.

Balisage complémentaire

Pour les moissonneuses batteuses de classes A et B, la signalisation sera complétée par 4 rubans de signalisation, 2 faces tant à l’avant qu’à l’arrière juste aux bouts. À défaut, 4 feux restent allumés le jour et la nuit pour la mauvaise visibilité. Ces feux seront placés respectivement 2 à l’arrière et 2 à l’avant. Diriger les rayures des deux panneaux arrière ou avant afin qu’un toit soit dessiné. Il faut exiger que tous les paramètres de signalisation utiles à la circulation routière et les pièces de la moissonneuse batteuse soient vérifiés avant l’achat. .

A bord d’un tracteur : comment sécuriser son poste de travail ?
Comment choisir ses pneus agricoles ?